viet thanh nguyen refugees

Rencontre avec Viet Thanh Nguyen autour de The Refugees

[signalement] la librairie Shakespeare and company organise une encontre avec Viet Thanh Nguyen le 04/07/17 à 19h autour de son dernier ouvrage The Refugees. la librairie Shakespeare and company, 37 rue de la Bûcherie 75005 Paris,. source : https://shakespeareandcompany.com/event/786/viet-thanh-nguyen-on-the-refugees « In The Refugees, Viet Thanh Nguyen gives

princesse-mononoke

Princesse Mononoké de Hayao Miyazaki

C’est une véritable claque sensorielle et visuelle à laquelle il est très difficile, pour ne pas dire impossible, de résister à laquelle nous faisons face avec cette expérience cinématographique. Car c’en est inévitablement une, de celle qui vous fait comprendre pourquoi notre passion cinéphilique est

20151015174318-dknt1

1906-1919 : l’école vietnamienne d’un monde à l’autre

Au cours d’une journée de l’année 1919, des jeunes hommes en áo dài durent plancher sur la question suivante : « Notre pays a été reconnu, parmi d’autres, pour la qualité de sa littérature pendant des millénaires. Nous faut-il, aujourd’hui, suivre le modèle de l’Occident et établir

170606_....multimediaarticles170530LesLauriersrosesrougeas

Les Lauriers-roses rouges » de Rubaiyat Hossain

Certaines parties du monde ne sont que trop peu représentées à travers le prisme de l’écran, qu’il soit médiatique ou cinématographique. La culture globalisée qui tend à uniformiser les sécularismes pour mieux en recracher les segments les plus conformes à la consommation serait une première

filma-11a-ed-print-small

Les décisions de politique économique et le peuple

On apprend beaucoup du rapport entre le peuple vietnamien et les décisions économiques prises par ses dirigeants au détour d’une scène du roman « Le temps des génies invincibles », de Hoàng Minh Tường. Nhi, femme d’un paysan du delta du fleuve Rouge, vient de recevoir des

bien hoa hospital 1

Eternal Sunshine of the Restless Minds

An essay on psychiatry in Vietnam The heat and the dust invading a café neighbouring the Central Hospital Number 2, in Bien Hoa (Dong Nai province), were about to make us shorten our interview with Mrs. N., a 52 years old woman suffering from depression,