A leurs risques et périls

 

4803101

 

Si on considère la guerre du Vietnam comme l’âge d’or du photojournalisme, la liberté d’informer avait un prix que décrit le documentaire , A leurs risques et périls, filmé durant l’intervention sud-vietnamienne au Cambodge durant l’année 1970.

Source et reportage à l’adresse suivante:

http://www.lepetitjournal.com/cambodge/accueil/actualite/180246-a-leurs-risques-et-perils-un-documentaire-exceptionnel-de-1970-sur-les-grands-reporters-au-cambodge

 

« En 1970, Yvan Butler et Guy Ackermann de Temps Présent voyagent au Cambodge pour suivre Bernard Ullmann, grand reporter  de guerre français qui rend compte de l’invasion par l’armée sud-vietnamienne, alliée des Etats-Unis. Poignant

Au début du reportage Bernard Ullmann garde les affaires de Gilles Caron, autre grand reporter français devenu mythique. « Une guerre improvisée, éparpillée, épisodique, traite pour les correspondants » dit en voix-off Guy Ackerman.
En quelques jours, les disparitions s’entassent, jusqu’à 23, dont quatre journalistes américains  de CBS et NBC. La voix-off nous prévient : «  c’est la dernière fois que vous les voyez ». Ils sont au  bord de la piscine de l’hôtel Royal. Trois jours après leur jeep calcinée est retrouvée.

Ce document exceptionnel sur les conditions dangereuses dans lesquelles travaillent les correspondants de guerre a obtenu le Prix Italia. Fin du reportage, Bernard Ullmann rentre sur Saïgon, laissant les affaires de Gilles Caron qu’il ne reverra  jamais.

E.S. »

 

Laisser un commentaire