Uchronie et Asie : la littérature

Quand la littérature s’en mêle

L’uchronie désigne à l’origine ce genre littéraire proposant une histoire alternative à partir d’une divergence dans le temps, que celle-ci s’explique par un voyage dans le temps ou qu’elle soit justifié par les auteurs par une modification d’un événement historique.  Les uchronies littéraires en Occident ont eu tendance à privilégier certains figures, ou périodes. La seconde guerre mondiale a été au centre de beaucoup d’œuvres (maître du haut châteaufatherland, la BD Block 109), Napoléon a eu aussi son heure de gloire (L’ange Blond). Il reste que des uchronies proposant des visions alternatives de l’Asie existent, moins connues mais de qualité et dont certaines mériteraient une adaptation sur  petit ou grand écran. Toutes ne sont pas traduites en français malheureusement. Petite sélection personnelle.

Chan Koochung : les années Fastes

Rares sont les écrivains de science fiction chinois, plus rares sont ceux qui sont traduits en français. Dans Les années fastes, Chan Koochung nous décrit un monde post crise 2011 où tous les pays à part la Chine ne se sont pas relevés du marasme. Tout va bien dans le meilleur des mondes ou presque et derrière l’harmonie de façade apparaît une autre réalité. Uchronie utopique surprenante et enrichissant qui parle des contradictions de la Chine actuelle.

Chan Koochung : La Deuxième Année du Jianfeng, une uchronie d’une nouvelle Chine

Voilà un livre qui ne sortira jamais en Chine mais qui on l’espère obtiendra une traduction française. 1946 : le stratège Sun Liren écrase en Mandchourie les forces communistes de Lin Biao et trois ans plus tard Mao s’exile en U.R.S.S. A partir de cette divergence, l’auteur écrit un histoire alternative de la Chine et du monde : la Corée est réunifiée, la Chine lance des expéditions lunaires, les J.O se déroulent à Nankin et la Chine sous l’égide des nationalistes connaît évolue lentement vers la démocratie. A lire !!!

David Wingrove : Zhongguo

Monument de la S.F. au parcours éditorial tortueux en France, Zhongguo est à classer au panthéon des fresques littéraires. Uchronie, space opéra, utopies, l’œuvre se déroule en 2196. La Chine domine le monde qu’elle a divisé en gigantesques cités États confiés à des Tangs, des souverains qui  exercent collégialement le pouvoir. En effet  en 2043 une terrible crise financière et de l’internet a balayé le monde et en 2067 Zao Chun le maître de la Chine a unifié de force le monde qui vit dans l’harmonie. Renversé par ses proches, l’héritage du tyran fou a perduré et le monde est unifié.  En apparence tout du moins car entre les Tangs et les « longsnez » une guerre silencieuse se prépare tandis qu’un mystérieux document le Dossier Aristote, retraçant la vraie histoire du monde, dissimulé pendant des siècles réapparaît.  Cela parle de trahison, de terrorisme, d’histoire et surtout de culture chinoise. Si HBO cherche une série pour prendre la suite de Game of thrones, elle n’aura pas à chercher bien loin.

Les Chroniques du Grimnoir, Larry Correi

Le monde des années 1930 : des zombies occupent Berlin, des zeppelins sillonnent le ciel et des « actifs » des hommes sensibles à la magie arpentent les rues. Certains sont dotés d’une force surhumaine, d’autres télépathes. Deux organisations magiques se livrent une guerre secrète : le Grimnoir et l’Imperium du président Tokugawa qui règne sur le Japon et l’Asie.  Une autre première guerre mondiale, un autre entre deux guerres sur fond d’être magiques, de menaces et de clins d’œil appuyés à l’autre, vraie histoire. Une excellente lecture, un livre très bien écrit, une uchronie fantastique menée de main de maître.

Millecrabe, P-J Héraut

L’Europe en 1945 est unifiée par les héritiers de Napoléon. De Brest à Vladivostock, une seule Europe qui est soudainement attaquée par une Chine nationaliste et raciste son vieil ennemi. Le roman met en scène une histoire alternative où les guerres entre la France et l’Allemagne sont remplacées par un affrontement entre Chinois et Européens. La lecture n’est pas facile au début (surtout le 1er tome) mais l’œuvre est originale même si on aurait aimé plus d’explications sur la divergence historique chinoise. Une curiosité

Jour J tome 22 et 24 : L’Empire des steppes, Stupor Mundi.

Les Mongols aux portes de l’Europe !! Rome a été pillée et une immense horde avance vers le Rhin. Les princes européens lèvent leurs armées en vue de l’affrontement décisif mais en secret des complots se tissent. Encore deux volumes de très haute facture issus de la série uchronique francophone de référence qui pose la question qui a hanté des générations de médiévistes : qui l’aurait emporté lors d’une bataille entre les cavaliers mongols et la fine fleur de la chevalerie franque.

Laisser un commentaire