Generation Orange: 40 ans après la fin de la guerre du vietnam les enfants de la dioxyne

article-0-1B6F2867000005DC-586_964x640 (1)


source : http://www.dailymail.co.uk/news/article-2401378/Agent-Orange-Vietnamese-children-suffering-effects-herbicide-sprayed-US-Army-40-years-ago.html

Dans un poignant photo reportage  pour le daily mail ,Brian Dricscoll un photographe New Yorkais est allé rencontré au sud-vietnam la 3ème génération de vietnamiens victime de l’agent Orange, ce défoliant répandu il y a près de 40 ans au Sud-Vietnam durant la guerre qui ravagea ce pays.

source : http://www.dailymail.co.uk/news/article-2401378/Agent-Orange-Vietnamese-children-suffering-effects-herbicide-sprayed-US-Army-40-years-ago.html

« The forgotten: Suffering from a distorted reality, Nguyen Tran Ho, 11, gazes out from his bed »

Read more: http://www.dailymail.co.uk/news/article-2401378/Agent-Orange-Vietnamese-children-suffering-effects-herbicide-sprayed-US-Army-40-years-ago.html#ixzz2lTWmmEFv

« Heart-wrenching sight: Phirum Ung, 5, third generation Agent Orange victim, naps in a hammock at home in Beng Melea Province, Cambodia. Most days are spent with his mother pan-handling at the Angkor Wat Temples »

Durant l’opération Ranch Hand près de 20 millions de gallons d’herbicides furent déversés sur le Sud Vietnam de 1961 à 1971 par l’US Army. Cet épandage s’inscrivait dans la stratégie de contre insurrection américaine qui visait à  détruire la végétation au sein de laquelle l’insurrection du FNL pouvait trouver abri. L’administration américaine pensait que l’herbicide produit par Monsanto était d’une totale innocuité pour la santé humaine. En réalité, l’Agent Orange   contenait un composant particulièrement toxique, la dioxyne, dont les effets cancérigènes affectèrent au Vietnam près d’1 million de personnes selon la croix rouge vietnamienne dont 150000 enfants victimes de malformations congénitales.

L’amiral Zumvalt un des responsables de l’utilisation de l’agent orange source: wikipedia

L’usage de l’Agent Orange au Vietnam fut ordonné par l’amiral Zumvalt dans le souci de réduire le risque d’embuscade  pour les troupes américaines. Au premier abord l’épandage remporta un certain succès : le taux de pertes au sein de la marine du delta du Mekong baissa effectivement de 5 /6  grâce à  l’emploi du défoliant(2).  Cependant bientôt les soldats de l’US army furent touchés par les effets délétères de l’Agent Orange :si le photographe Brian Driscoll entreprit de réaliser ce photo reportage c’est parce que  son  oncle  fut en contact et affecté par le défoliant durant son service au Vietnam. Même la propre famille de Zumwalt fut victime des effets de la dioxine: Le fils de l’amiral Zumwalt  est ainsi décédé d’un cancer lié à son exposition au poison et son petit fils est également  atteint de désordres mentaux et physiques (1)L’amiral lui même contracta un cancer dans les années 80.

Zumwalt passera le restant de sa vie a essayé de soutenir les victimes de l’Agent Orange -même si il resta convaincu que son utilisation sauva des vies- et  il obtint à ce que les vétérans de l’us army  atteints de cancers que l’on suspectait liés au défoliant obtiennent des compensations financières. Quand il visita le Vietnam en 1994 , il suggérera de lancer une étude afin de mesurer son impact sur le pays.

Le gouvernement américain conteste toujours l’étendue et les chiffres avancés par le vietnam en ce qui concerne  l’écocide et le drame humain et sanitaire des victimes de l’Agent Orange.

Sources :

suite du photo reportage http://www.dailymail.co.uk/news/article-2401378/Agent-Orange-Vietnamese-children-suffering-effects-herbicide-sprayed-US-Army-40-years-ago.html

http://www.nytimes.com/1988/08/14/obituaries/elmo-r-zumwalt-3d-42-is-dead-father-ordered-agent-orange-use.html (1)

http://www.washingtonpost.com/wp-srv/WPcap/2000-01/03/036r-010300-idx.html (2)

 

Laisser un commentaire