[signalement]Mémoires métisses d’Indochine

memoires metisses d indochine banniere helloassos-801f8a2714824e3698a04b348370b3de_sb900x450_bb0x0x900x450L’association étudiante « Explorateurs de Mémoires » organise le festival Mémoires Métisses d’Indochine

Inscription auprès du Centre Goscinny au 01 45 85 16 63 ou par mail sur contact@centregoscinny.org
(Précisez votre nom/prénom/téléphone et les événements auxquels vous souhaitez participer.)

  • Du 12 au 13 avril 2019 : le centre d’animation René Goscinny se met aux couleurs du métissage

–  Vendredi 12 Avril 2019

19h – 21h30 :Projection du film documentaire « Công Binh, la longue nuit indochinoise », suivie d’une discussion avec le réalisateur Lam Lê 

Ce film s’ouvre sur la quête des origines d’une petite-fille de travailleur indochinois. Ce faisant, il revient avec intelligence et sensibilité sur une page d’histoire oubliée : l’expérience des 20 000 ouvriers vietnamiens de la Main d’Œuvre Indigène réquisitionnés par l’État français au seuil de la seconde guerre mondiale. Venus pour la plupart contre leur gré, ils ont connu sous l’Occupation des conditions de travail inhumaines. Les survivants que Lam Lê a retrouvés pour le film racontent le colonialisme vécu au quotidien : le racisme et l’exploitation, bien sûr, mais aussi les unions et les solidarités inattendues. Ils reviennent, enfin, sur leur engagement massif en faveur de l’Indépendance.

– Samedi 13 Avril 2019

10h30 – 11h45 : L’Atelier BD

Cet atelier destiné aux adolescents du centre sera ouvert à un groupe de 10 inscrits. Ces derniers réaliseront, sous la conduite d’un dessinateur de BD, des planches en relation avec les thématiques phares du festival (la famille, le métissage, la migration, le déracinement).  D’autres ateliers se succéderont par la suite.

14h – 15h : Spectacle  textuel, sonore, graphique « La Tonkinoise de l’ILe de Groix ». Avec la participation de Dominique Rolland, écrivain et anthropologue, ainsi que Rémy Gastambide, artiste et musicien.

L’atelier BD sera suivi d’une représentation de la « Tonkinoise de l’île de Groix » : un spectacle associant texte, musique et dessin qui ravira petits et grands. Nous partirons sur les traces d’Hélène Barisy, la première métisse eurasienne connue, née au XIXe siècle de l’union d’un aventurier breton et d’une femme vietnamienne. Entrelaçant sa propre biographie familiale à l’histoire d’Hélène, l’auteur nous fera vivre le drame intime de ces êtres doubles, écartelés entre deux mondes : celui des maîtres et celui des « indigènes ». Un récit empreint d’humour et de sensibilité qui constitue, à n’en pas douter, une réflexion poignante sur les identités métisses issues de la colonisation.

17h – 17h20 : Projection du court-métrage de fiction « Allée des Jasmins » de Stéphane Ly Cuong

Au début des années 60, Loan, une jeune vietnamienne et Pierre, son mari, un Eurasien de nationalité française, arrivent en France pour la première fois et sont accueillis dans un petit village d’Auvergne, dans le cadre d’un programme de rapatriement des Français d’Indochine. Loan est convaincue que leur situation est provisoire et qu’elle repartira rapidement au Vietnam.

  • De Mai à Juillet 2019 : la bibliothèque des Grands-Moulins accueille l’exposition « Amérasiens» du photographe Rémy Gastambide


Les œuvres qui seront présentées au cours de l’exposition explorent la condition douloureuse de milliers de jeunes métisses, traités par la société vietnamienne comme de véritables parias. Le vernissage de l’exposition sera accompagné d’une table-ronde présidée par Mme Dominique Rolland, anthropologue et écrivain. Elle réunira des intervenants issus des mondes littéraire, universitaire et associatif, autour de la thématique du métissage en situation coloniale et post-coloniale.

Laisser un commentaire