Le cinéma vietnamien Asiexpo Edition, collection Asian Connection

S’informer sur le cinéma vietnamien relève d’une véritable gageure. Pénalisé par une distribution confidentielle, cantonnée principalement aux tapis rouges des festivals internationaux, le cinéma viet a souvent peiné à toucher son public. Ce qui explique pourquoi jusqu’à présent on a peu écrit sur ce cinéma si peu « bankable » : pour la presse spécialisée il n’existe que peu d’incitations pour publier sur le cinéma du vietnam , cinéma qui par définition ne bénéficie que d’une audience restreinte en occident et même en son propre pays.Dans un ouvrage de référence intitulé le cinéma vietnamien, l’association asie expo propose pourtant de lever le voile sur ce si méconnu 7ème art vietnamien.

Le livre d’asie expo présente un recueil d’articles publiés sous la direction de Philippe Dumont , rédacteur en chef de la revue Carnets du Vietnam. Toutes les facettes du cinéma vietnamien sont ainsi abordées : du cinéma viet kieu de l’étranger (réalisé par les vietnamiens d’outre mer) aux films nationaux du secteur public et privé, de la thématique révolutionnaire du cinéma de guerre d’antan à la coloration sociale voire scabreuse des longs métrages contemporains. Un DVD, présentant des interviews de Tran anh hung et divers spécialistes du cinéma vietnamiens vient compléter cette entrée en la matière déjà riche du 7ème art viet.

Enfin un éclairage bienvenu est aussi réalisé sur les contraintes qui pèsentsur l’épanouissement du cinéma viet,sa situation économique désastreuse et l’étau encore serré de la censure politique sur les sujets abordés. C’est sur ces défis que se conclut le livre d’Asie Expo : entre l’enclume de l’Etat socialiste et le marteau de l’économie de marché pour reprendre l’expression de Nguyen Ngoc Giao, le cinéma viet se bat pourtant avec une pugnacité toute vietnamienne pour sa survie.

Nb : une petite coquille que j’ai relevé sur le livre page 114 : il est fait référence à « Ne le brûlez pas » (Đừng Đốt »), le film de ĐẶNG NHẬT MINH. Contrairement à ce qu’il est indiqué Dang thuy tram ,la femme médecin du vietcong dont les écrits ont inspiré le film, a trouvé la mort dans une attaque américaine en 1970 et non en 1979  (les américains se sont retirés du Vietnam en 1973).

Nos remerciements à Marie Bellot de l’association asie expo.

“Le cinéma vietnamien / Vietnamese Cinema”

ISBN : 978-2-9528018-1-2bilingue (français/anglais), 260 p, 350 g, couverture couleur, broché, accompagné d’un dvd, format 14 x 21,5 x 1,2 cm

Laisser un commentaire