The raid 2: « Raid dingue 2 toi! »

the-raid-2-berandal-teaser-poster-360x240

Un film d’action Indonésien, une affiche au graphisme douteux, de l’hémoglobine en quantité, The raid 2 a au premier abord l’apparence d’un nanard. Mais qu’en est il réellement? Après la vague des films de Hong kong, du Japon puis de Corée, est que l’Indonésie serait la nouvelle nation montante du film d’action?

Ne nous attardons pas sur l’intrigue de the raid 2 qui est très « concise »: Une guerre des gangs éclate suite à une lutte intestine entre un « papa parrain poule » et son fils un enfant gâté beau gosse dévoré par son ambition. Et c’est dans ce contexte que Rama notre super flic va infiltrer le milieu mafieux…

Bref on ne va pas voir « the raid 2 » pour son scénario. Mais pour l’incroyable tour de force de son réalisateur Gareth Evans qui a su donner à « the raid 2 » sa propre identité.

Gareth Evans n’est pas tombé dans le piège de faire des hommages obséquieux à ses grands prédécesseurs Hong kongais, Coréen, Américain et japonais.

the-raid-2

Non il habille subtilement ses personnages:

la tueuse muette défonce le crâne de ses adversaires avec une paire de marteaux ( clin d’oeil à Old boy), son petit copain joue avec sa batte et sa meurtrière balle de base ball ( clin d’oeil à Kill bill),  le reste des hommes de main s’étripent dans des majestueux  gun fight ( aussi bien maitrisé que ceux de John Woo).

Oui Gareth Evans utilise des références, mais il a su aussi les dépasser grâce aux combats de « Pencak Silat » (l’art martial indonésien) extrêmement nerveux et brutal. Rama brise des membres, fait rebondir des crânes sur le rebord des murs, utilise la porte des WC comme arme…

Il y ajoute une mémorable course poursuite en voiture: tôle froissée, chargeur de pistolet « soulagé » sur le casque d’un pauvre motard, distribution de coups sur la banquette arrière…

the-raid-2-berendal-trailer-eka

Point de vue look, Gareth Evans n’a pas voulu habiller ses gangster chez « hugo boss » mais plutôt chez Emmaüs ou Décathlon… Oui c’est l’antithèse des caïds gravure de mode comme dans le film « the mission » de Johnnie To. Ici c’est le gangster « du bled » bien prolo voire même SDF… De la racaille « locale » et on adore!

Oui « the raid 2 » est excessif, brutal, mais aussi drôle, c’est une orgie non stop de 2h30 où le spectateur ne s’ennuie pas et n’en ressort pas écoeuré.

On ressort de la salle de ciné avec l’envie de se battre au hasard comme une petite frappe.

C’est le film d’action de l’été.

 the_raid_2___berandal_by_artupoke-d75192t

Un jeu vidéo sur le thème du film:

 

http://shortlist.com/entertainment/films/exclusive-raid-2-8-bit-game

 

Laisser un commentaire